top of page

RDC : les déplacés de guerre de Beni broient du noir à Biakato


Ils sont évalués à plus de deux mille déplacés ayant fui les exactions des rebelles ougandais ADF (Forces démocratiques et Alliées ) dans le territoire de Beni au Nord-Kivu qui vivent sans aucune assistance humanitaire à Biakato, dans le territoire de Mambasa dans la province de l’Ituri.

Les déplacés constitués des enfants et adultes sont parsemés les uns dans des familles d’accueil et les autres passent nuit soit à la belle étoile ou dans des églises, écoles et même dans des maisons en cours de construction.

Contacté par Ouraganfm.cd, M. Alithum Trésor, cadre du Parlement des jeunes dans le territoire de Mambasa en Ituri assure que ces déplacés sont regroupés dans 560 ménages dont 200 hommes, 360 femmes et 1774 enfants.

Il plaide auprès du gouvernement congolais et ses partenaires humanitaires pour une assistance urgente en faveur de ces vulnérables.

« …A Biakato, nous avons enregistré plus de deux mille trois cent trente-quatre déplacés vivant sans aucune assistance humanitaire. Ces 2334 déplacés sont repartis dans 560 ménages dont 200 hommes, 360 femmes et 1774 enfants. Tous ces déplacés sont cantonnés dans les trois quartiers de Biakato. Les uns sont dans des familles d’accueil et les autres passent nuit à la belle étoile et dans des églises, écoles ainsi que des chantiers. Nous appelons le gouvernement congolais à intervenir, surtout ses partenaires humanitaires car le besoin est réel. Il y a la malnutrition causant parfois des épidémies. C’est pourquoi nous lançons un appel très vibrant au gouvernement, aux humanitaires et aux personnes de bonne volonté », a alerté Alithum Trésor.

Depuis près de trois semaines, le secteur de Ruwenzori dans le territoire de Beni au Nord-Kivu, s’est vidé de la grande partie de ses habitants suite à l’activisme des islamistes ADF.

Présentement, ces Congolais broient du noir car n’ayant bénéficié d’aucune assistance venant d’aucune organisation.


Philémon Kachelewa / https://ouraganfm.cd/

4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page