top of page

Notre point de vue



Faire ombrage aux atrocités qui ont été perpétrées dans la partie Est du pays c'est cracher sur la mémoire des paisibles citoyens congolais sauvagement assassinés.

Le président Félix l'a bien souligné, en effet le rapport Mapping n'a été fait par des congolais. Il émane des experts de l’ONU.

L'on ne doit donc s'évertuer à remettre injustement en cause l'objectivité d'un rapport parce qu'il nous incrimine d'une manière ou d'une autre afin de se dédouaner.

Les victimes de ces massacres sont longtemps restées sous la loi du silence.

Ces pages sombres doivent être ouvertes et ces méfais doivent être réglés dans le cadre d'une justice transitionnelle.

Dans le même ordre d'idées nous exigeons l'institution d'un tribunal international ad hoc pour une répression de ces crimes et indemnisation des victimes.

En outre encourageons nos FARDC pour le travail qu'elles abattent et nous leur réitérons notre soutien inconditionnel pour l'éradication du fléau qui affecte cette partie du pays.

Ce coin a longtemps perdu espoir de voir des jours meilleurs.

Mais l'actuel président inspire confiance et nous osons croire qu'il fera de son mieux pour qu'il recouvre la paix et la sécurité tant souhaitées.



BINYINGELA TSHILOLO William

0033 753 89 29 07

194 vues2 commentaires

2 commentaires


Gisèle Mavinga
Gisèle Mavinga
22 mai 2021

Un très bon article... Et surtout très objectif

J'aime

focuslfv5
21 mai 2021

Lucie kondia

Monsieur c’est bien votre point de vue mais le président a dit ce n’est pas le moment de créer un tribunal

J'aime
bottom of page