top of page

Sommet mondial sur le climat, le Président Félix TSHISEKEDI porte la voix de la RDC et de l'Afrique.



Le président Félix TSHISEKEDI, président de la République Démocratique du Congo et Président en exercice de l'union africaine, participe à partir de son bureau de la cité de l'union africaine à Kinshasa ngaliema et par écran interposé au Sommet mondial sur le climat à l'initiative du président Américain Joe Biden.

Ce Sommet qui se tient ce jour qui consacre la journée internationale de la terre, materialise aussi le retour des États-Unis d'Amérique à l'accord de Paris sur le climat.

Le sommet réuni une quarantaine des chefs d'États dont le président congolais, qui est aussi président en exercice de l'union africaine.

Après 4 ans de retrait de l'accord de Paris par l'administration TRUMP,le 46 ème Président américain a réalisé sa promesse de campagne de revenir à l'accord de Paris sur le climat, et pour marquer le retour, il promet la réduction de l'émission de gaz à effet de serre de moitié à court terme,jusqu'à zéro émission à l'objectif 2050.

Le président Américain a martelé en soulignant qu'aucune nation ne pourrait résoudre cet épineux problème toute seule. C'est une grande crise existentielle ;"ensembles soyons soudés pour cette décennie décisive "a t il dit.

Le pape François, le président chinois XI JINPING, la chancelière allemande ANGELA MERKEL, le président Russe VLADIMIR POUTINE, le président MACRON de la France et plusieurs autres leaders du monde participent à ce sommet de deux jours pour conjuguer ensembles leurs efforts pour faire triompher l'accord de Paris.

Le président Félix TSHISEKEDI, président de l'union africaine a axé son intervention en saluant tout d'abord le retour des États-Unis d'Amérique à l'accord de Paris avant de faire un plaidoyer pour l'Afrique et le Congo (le bassin du Congo).

Le président congolais a directement fait faire à ses paires un exercice chiffré pour atteindre l'objectif 2030 avec la réduction de gaz à effet de serre attendue à 17% à 21 milliards de dollars américains avec l'objectif congolais de planter 1 milliard d'arbres d'ici 2023.

Le président TSHISEKEDI a dressé la carte du bassin du Congo qui traverse 6 pays africains pour 2 millions de kilomètres carrés, mais ces forêts sont en danger à cause d'exploitations illégales du bois etc,alors qu'il faut des meilleures pratiques agricoles d'où son appel à une solidarité mondiale pour regarder du côté des pays moins avancés et les aider à faire face à tous ces défis climatiques.

Cité de l'union africaine, 22.04.2021


Cellule de communication PR / Guillaume MODIMOLA MYANDE.

276 vues0 commentaire

Comments


bottom of page