top of page

La LUCHA annonce s’opposer à “tout passage en force des confessions religieuses


La LUCHA annonce s’opposer à “tout passage en force des confessions religieuses aux ordres d’officines politiques”

Bien avant l’officialisation de la désignation de Denis Kadima, le mouvement citoyen, La Lutte pour le Changement (Lucha) a mis en garde contre tout passage en force des quelques confessions religieuses aux ordres d’officines politiques.

A l’instar de Ronsard Malonda, la Lucha promet de s’y opposer fermement.


« Nous suivons de près les tractations en cours pour la désignation du président de la CENI. Comme en 2020 avec Ronsard Malonda, nous nous opposerons fermement à tout passage en force des quelques confessions religieuses aux ordres d’officines politiques », prévient la Lucha.

Ce mouvement citoyen soutient que l’actuelle loi sur la CENI compromet déjà gravement son indépendance structurelle.

« Ajouter à cela un homme de paille comme président sera l’insulte de trop à nos sacrifices pour l’avènement d’une vraie démocratie », indique la Lucha.

La désignation du prochain président de la CENI a montré le visage des confessions religieuses divisées sur le point de vue. Le duo CENCO – ECC ont opté s’abstenir de la démarche de 6 autres préférant le consensus au vote comme mode désignation du président de la CENI.







176 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page