top of page

Commémoration ce dimanche 25 avril 2021, de la Journée mondiale du paludisme.


Chaque année, trois cent millions de personnes sont atteintes du paludisme. Une maladie qui tue environ plus de trois cents milles personnes par jour en Afrique subsaharienne. Le taux de mortalité dû au paludisme est d au moins quatre-vingt cinq pourcent en Afrique, huit pour-cent en Asie du Sud, cinq pour-cent dans l est de la Méditerranée et un pourcent dan l ouest pacifique.

Actuellement, environ quarante pourcent de la population mondiale habitant des pays les plus pauvres du monde, pour la plupart, sont exposés au paludisme. Étant une maladie transmise par les moustiques, elle est responsable de plus d un million de décès d enfants par an, la plupart d entre eux ayant moins de cinq ans. Quatre-vingt-dix pourcent des décès surviennent en Afrique et au sud Sahara, le paludisme tue un enfant africain chaque trente secondes. L ONG ‘’ faire reculer le paludisme ‘’ estime que, si les secteurs privé et public collaborent effectivement, elle pourra rapidement réorganiser le marché des médicaments antipaludiques et faire d énorme progrès dans la lutte contre cette maladie.

L UNICEF et ses partenaires travaillent avec le plus gros fabricants du monde, afin de développer la production de médicaments de grande qualité, de telle sorte que chaque enfant et chaque communauté ayant besoin de ces médicaments puissent les obtenir rapidement. L UNICEF lance également un appel aux pays donateurs,à pouvoir aider les pays où le paludisme est endémique à effectuer le paiement des nouveaux médicaments. Outre, son combat pour améliorer l accès aux médicaments, l unicef soutient les programmes de lutte contre le paludisme dans plus de trente pays d Afrique. En plus des médicaments antipaludiques, cette organisation a fournie près de cinq millions des moustiquaires, ainsi que des insecticides utilisés pour imprenier les moustiquaires pour une valeur totale d environ dix-sept millions de dollars. En empêchant le moustique de piquer et en tuant les moustiques porteurs du paludisme, la moustiquaire imprégnée d insecticide peut diminuer les cas de contamination de façon spectaculaire et les décès. Signalons cependant que, l unicef, a apporté également son soutien aux programmes d éducation des communautés, afin d améliorer les connaissances locales en matière de prévention du paludisme et l usage approprié des moustiquaires traitées. Ces programmes, enseignent également la façon d identifier les symptômes de cette maladie et l importance d un traitement rapide. Ces deux éléments sont essentiels dans la lutte contre le paludisme qui frappe souvent tout au long de l année.


Naomie Kinzonzi Mvutukidi / Toupresse

23 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page